Ultimate XC St-Donat 21K ? Heu non, c’est un 22.4 KM

Finalement mon résumé de préparation, écrit il y a quelques jours, pour la course Ultimate XC St-Donat était un peu naïf.

Ultimate XC St-Donat
Avant le départ, au village de St-Donat
IMG_1730
Un ti-peu fatigué dans la montée de l’enfer

J’avais divisé la course en 4 quarts.

En fait ceci m’a aidé, car je savais à quoi m’attendre. Ce qui ne m’a pas aidé est que je les avais classés en catégories difficiles et faciles selon le dénivelé qu’il y avait dans chacun d’eux.

Je me suis vite aperçu qu’une course ne peut pas être divisée de façon aussi rationnelle. Il y a des hauts et des bas au fil des kilomètres (parfois au fil des mètres), un quart de course n’est pas nécessairement entièrement facile ou difficile selon son dénivelé. Par exemple, j’ai apprécié être à l’ombre même si les montées étaient très exigeantes plus que j’ai aimé courir les sections sur le plat au gros soleil. J’aime la variété dans les trails, donc quand on se retrouve sur des chemins forestiers plats avec le soleil en prime, je souffre en silence…

Montée de l'enfer - Ultimate XC St-Donat
La fameuse montée de l’enfer

La veille, comme à mon habitude j’avais mangé un peu plus de glucides que normal. Un gros plat de pâte, du pain, un dessert de pain au banane, yogourt et sirop d’érable. Le matin, un bon gros déjeuner. Puis durant la course, je me suis dit que le « carbohydrate load » n’était pas du tout nécessaire. Avec la qualité des ravitaillements qu’il y avait sur le parcours, je n’aurais vraiment pas eu à manger autant ni à transporter mon sac d’hydratation. C’est drôle, mais je pense que plus je vais courir de longues distances, plus je vais devenir minimaliste. J’ai apporté beaucoup moins de « nourriture » que la dernière fois, mais cette fois-ci, j’ai trouvé que mon sac d’hydratation était de trop. Je pense qu’une simple ceinture avec deux petites bouteilles auraient été parfaites pour combler les besoins en eau avant le premier ravitaillement situé au 8e kilomètre, ou encore mieux, une simple bouteille à la main, bon en tout cas un autre gus gus de course à acheter. Le fait est que j’étais vraiment tanné de l’avoir sur le dos ce sac qui bougeait trop et qui faisait trop de bruit. Et pourtant, j’étais vraiment fière quand je me le suis procuré pour courir de plus longues distances… C’est l’expérience qui rentre. Si les ravitaillements sont bien situés et bien garnis, il est tout à fait inutile de transporter quoi que ce soit en dehors d’une petite bouteille d’eau. D’ailleurs, je trouve amusant de voir les gens prêts à partir pour un 10 KM avec des bas de compressions, un sac d’hydratation et des gels énergie… Mais en tout cas si la mode pousse les gens à faire de l’exercice, je me dis c’est vraiment tant mieux.

Les ravitaillements étaient impressionnants, croustille, bretzel, patate salée, eau, gatorade, un vrai buffet “all you can eat”, les bénévoles étaient tous très gentils et souriants, ça faisait plaisir d’arriver à chaque point de ravitaillement. En plus il y avait des percussionnistes qui chantaient et jouaient de la musique! Un vrai party.

Ravito - Ultimate XC St-Donat
Un des multiples super ravitaillements

J’ai adoré ma course, mais il y a eu des hauts et des bas.

Le matin avant le départ j’étais fatigué ayant très mal dormi la veille. Je n’avais pas plus envie qu’il faut de la faire cette course finalement. Mais on s’est tout de même retrouvé à la ligne de départ. C’est un peu personnel, mais assez drôle, j’ai dû aller m’acheter une boîte de tampons en urgence chez Familiprix, 30 minutes avant le départ. La caissière m’a vu arriver avec mon dossard puis je lui ai dit, « c’est pratique une course dont le départ est tout près d’un village ». Ensuite, j’ai récité le fameux « on se met à votre place » de l’annonce télévisée. Elle a bien ri…

Je n’ai jamais participé à une course mieux organisée que celle-ci. Il y a tout plein de stationnements au village où on récupère notre dossard sans encombre. Puis une navette nous amène à notre point de départ respectif ou on finit par rejoindre le même sentier que tout le monde (toutes distances confondues).

C’est super le fun de croiser des gens qui font d’autres distances que la nôtre et de les encourager.

La première partie jusqu’au premier ravitaillement est assez brutale.

On monte longtemps et beaucoup, mais comme nous étions à l’abri du soleil et tout frais côté énergie, ça a super bien été. Il y avait quelques descentes faciles à travers les montées donc ce n’était somme toute pas si pire que ça. Dans cette partie, on est encore pas mal à la queue leu leu donc pour les descentes il fallait parfois s’arrêter et attendre, mais je me disais on va en profiter pendant que ça passe, ce ne sera pas facile de même tout le long. Plus tard dans la course ce n’était plus un problème puisque les coureurs sont de plus en plus distancés. D’ailleurs, je ne me rappelle pas m’être fait dépasser une seule fois en descente ! Je ne suis pas vite en montant, la preuve, j’ai le temps de prendre de photos. Mais je récupère pas mal de temps quand ça descend. Je dois dire que les descentes de St-Donat me sont apparues plus difficiles que celle de Sutton, c’est étrange puisqu’à Sutton c’était le déluge d’eau et de boue.

Ce que j’ai aussi trouvé difficile par rapport à Sutton est qu’il y’a avait plus de portions ou l’on pouvait courir donc il fallait constamment relancer et s’efforcer de courir toutes les sections ou nous pouvions le faire. J’ai trouvé que les sentiers de St-Donat sont parfois très étroits et aussi plus variés (vallonneux). Pour ma part, je trouve ça plus exigeant de monter et descendre puis de remonter et redescendre constamment plutôt que de monter sans arrêt puis de redescendre sans arrêt. Mais au final, c’est plus le « fun » aussi de pouvoir courir plus.

Je m’étais donné un objectif de terminer autour du deuxième tier du groupe de coureurs avec un temps entre 3 h 20 et 3 h 25. J’ai terminé en 3 h 12, 81/196 et belle surprise 3ème dans mon groupe d’âge.

J’ai poussé pas mal à la fin les derniers 2.5 KM au soleil pendant que je me disais que je pourrais bien marcher un peu, mais je voulais avoir la satisfaction d’avoir fini en force, cette troisième place a donc été une très belle récompense pour moi.

Fin parcours - Ultimate XC St-Donat
Tout près, l’interminable fin de parcours

J’ai envie de tenter le 38 KM l’an prochain. En tout cas, je ne referai probablement pas Sutton parce que j’aime tenter de nouveaux parcours, mais St-Donat, c’est sûr que j’y retourne, l’organisation est trop fantastique.

C’est aussi de loin la fin de course la plus le fun que j’ai expérimentée, on est allé dans le lac tout habillé, on a pu ainsi se rafraîchir et aussi nettoyer nos souliers et nos jambes pleins de boue. Je pense que c’est sûrement pour ça que j’ai eu zéro courbature le lendemain. C’est quand même incroyable comment les courses se suivent, mais ne se ressemble pas. J’ai fait des courses bien plus faciles qui m’ont demandé des jours de récupération et celle-ci, je me lève le lendemain comme si de rien était. Je ne me fais pas d’illusion, c’est sûr que c’est à cause du lac…

Je veux féliciter Joan Roch qui a été le seul sur sept coureurs à terminer le parcours de 120 KM, dont 60 KM qu’il courait de nuit pendant que j’étais déjà au lit. C’est vraiment inspirant de voir que ceci est possible ! Je le cite ici : « Un dernier obstacle majeur se dressait entre moi et la bière : la côte du Diable, cette piste de ski à grimper en plein soleil. J’anticipais ce passage depuis longtemps, la pente étant propice à l’apparition de crampes potentiellement fatales aux mollets. Et par 30 °C avec 110 km dans les jambes, comment prédire ce qui pourrait m’arriver? Eh bien, rien. Je me suis retrouvé au sommet, à côté des remontées mécaniques où j’avais pris en photo mes six compagnons la nuit dernière. » Joan Roch / Coureur. Vous pouvez suivre ses aventures sur sa page Facebook.

La course 120KM de St-Donat a pour but de sensibiliser la population à la maladie mentale. En tout cas il faut être un peu fou pour courir un 120KM, mais quelle belle folie !!!

Mon prochain défi est dans 2 semaines le 25KM Mega Trail au mont St-Anne à Québec. Le coureur le plus vite en 2013 a complété le parcours en 1 h 48 tandis qu’à St-Donat, le plus vite cette année a complété en 2 h 12. Donc St-Donat étant un supposé 21 KM de 22.4 KM comparé à Québec qui est un 25KM, le dénivelé de Québec devrait être moindre que St-Donat. Mais encore une fois, c’est peut-être un peu naïf comme analyse.

En passant, le gagnant du Québec Mega Trail en 2013 est Jeff Gosselin et il vient de terminer 14e au Marathon du Mont-Blanc course qui accueille plus de 2000 coureurs. Un exploit incroyable. Je le cite ici : « … Rendu en haut, un bénévole m’a dit que j’avais l’air tout frais et je lui ai répondu sans trop y croire que j’en gardais pour la fin de course! J’étais 29e à ce moment-là. En bas 5 km plus loin, j’ai descendu comme un fou un chemin d’accès, pour ne pas perdre de position et ça s’est mis à remonter vers le Col des Montets 200 m D+… Ensuite belle descente technique style québécoise et constatation incroyable malgré leurs terrains de jeux : les Français ne savent pas descendre!! Je leur ai fait savoir que les Québécois courent toujours dans ce genre de truc! J’ai passé 7 gars à cet endroit. » Jeff Gosselin

En dernier lieu, je veux remercier mon ami Richard qui m’a attendu à chaque ravitaillement malgré mon insistance à ce qu’il court à son rythme sans m’attendre. Je dois dire que ça m’a poussé à me « dépêcher » un peu plus et probablement que c’est ce qui m’a valu cette troisième place. Mettons que je ne me suis pas arrêté pour manger ma patate salée, je l’ai mangé en courant 🙂

Ultimate XC St-Donat
Un merci spécial à mon ami Richard

En tout cas, Québec MegaTrail, j’arrive et sache que je n’ai aucune blessure ou mal incommodant 😉 en ce moment. Je touche du bois…

Voici d’autres clichés pris dans la fameuse montée de l’enfer, un des seuls endroits où l’on avait le temps de prendre des photos. Malheureusement, je n’ai pas pensé de prendre des photos de l’arrivée et de la finale dans le lac, je pense que j’étais trop vannée.

Montée de l'enfer - Ultimate XC St-Donat   Montée de l'enfer - Ultimate XC St-Donat

Montée de l'enfer - Ultimate XC St-Donat   Montée de l'enfer - Ultimate XC St-Donat

Montée de l'enfer - Ultimate XC St-Donat

Lien Strava de la course

Ultimate XC St-Donat

Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Bravo Julie ! 🙂
    St-Donat, ce n’est pas de la petite bière, hein ? Si tu as aimé, n’hésite pas pour le 38 km, tu vas adorer. Tu aurais droit au fameux Vietnam, une expérience unique.
    C’est juste plate qu’on ne se soit pas croisés… L’an prochain peut-être ?
    Seras-tu à Harricana ?

    1. Oui en effet, St-Donat, ce n’est pas de la petite bière. Le fameux Vietnam… j’ai déjà hâte. Pour Harricana, il me faut me décider à mettre mon nom sur la liste d’attente, mais j’hésites encore, c’est loin… Et toi, toujours partant pour le Pandora 24h ? C’est quand déjà ?

      1. La liste d’attente au Harricana ? Ils sont déjà pleins ? Ayoye ! En tout cas, comme tu sais, j’ai beaucoup aimé l’an passé et juste pour te teaser, je peux te dire qu’il y a de belles et longues descentes ! 🙂
        Je ne suis pas encore inscrit au Pandora 24, j’hésite encore. C’est que je ne sais toujours pas si je devrai m’absenter pour le travail à ce moment-là (ça se déroulera les 26-27 juillet, je crois).
        Il y a la chaleur qui m’inquiète, aussi… Tu t’imagines faire un 24h par des températures semblables à ce qu’on connait depuis hier ? Hou la la…

  2. Et oui, Harricana est déjà plein. Hum, de belles longues descentes, j’adore. C’est loin en titi pour aller courir un 28KM cependant, 4 h 45 de route. Ça m’a l’air d’être tout un party par contre. Si je n’y vais pas cette année, peut-être l’an prochain pour une plus longue distance, ça vaudrait le déplacement. Je te comprends pour le Pandora 24 h, la chaleur, l’humidité… Je n’imagine même pas. Ce soir je suis allé à St-Bruno et sur le bord du lac, c’était la jungle, avec l’humidité, c’est difficile, c’était pire que samedi à St-Donat avec le facteur humidex d’aujourd’hui. En tout cas, merci pour tes bons mots dans ton article de blogue à propose de cet article.

  3. Joan Roch dit :

    Merci Julie pour tes félicitations à mon égard. Et bravo à toi! Le parcours de St-Donat n’a rien de facile et arriver au bout de n’importe laquelle des distances préparées par Dan Des Rosiers est un accomplissement personnel.

    J’ai cru lire que tu penses devenir plus minimaliste avec l’augmentation de la distance ? Eh bien, je te confirme que ça fonctionne ! Je suis parti dans transporter quoi que ce soit et je suis arrivé au bout dans problème particulier. Il suffit de s’entraîner (longtemps) en ce sens et le corps s’adapte.

    On se verra au QMT !

    1. Donc, j’y pense, il n’y avait pas de poste de ravitaillement durant la portion de nuit ? As-tu couru 60Km de nuit sans eau et nourriture ? Il me semble que ça ne se peut pas. Aucune calories ingérées pendant tout le trajet de nuit ? Pour ma part, je n’oserais pas s’il n’y avait pas de ravitaillements. Mais je vais définitivement tenter moins de calories autant que possible, pour m’y habituer.

      1. Joan Roch dit :

        Il y avait possibilité d’avoir nos sacs et de l’eau tous les 20 km pendant la nuit. Mais je me suis contenté de boire uniquement de l’eau (et un café!) pendant toute cette partie de l’épreuve. Des chocolatines et des croissants nous attendaient à la mi-parcours. Pour le retour, j’ai pris ce qui était offert aux ravitaillements (chips, eau, gatorade et surtout, des quartiers d’orange).

      2. Merci Joan, c’est super. Je veux courir plus léger sans encombrement, je suis contente de voir que ça marche pour toi. On se voit demain à ta conférence.

  4. les gens de Saint-Donat ont bien hâte de voir arriver les coureurs de l’Ultimate XC Kmag. C’est toujours très inspirants de vous accueillir et de vous encourager le long du parcours et à l’arrivée. Un club de course local vient de se former pour que d’autres donatiens et donatiennes participent au festival du 27 juin 2015.

    1. C’est super Sylvie, c’est vraiment une belle fête de la course à pied cet événement. Un vrai festival de course en sentier. J’ai vraiment hâte d’y être aussi. C’est vraiment le fun qu’il y ait un groupe de Donatien Donatienne! Peut-être que nous aurons la chance de nous voir en personne. Merci pour le partage de l’article sur la page Facebook Tourisme St-Donat https://www.facebook.com/tourismesaintdonat St-Donat est vraiment une région à découvrir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s