Une image vaut mille mots

Plusieurs d’entre vous, chers lecteurs, le savent déjà, je suis inscrite à cette « course » en montagne que l’on nomme « La petite trotte à Joan » ou PTJ.

Dans cet article, je voulais vous décrire un peu plus en détail cet énorme défi qui m’attend dans moins de deux mois.

Je parcourrai avec mon partenaire Frédéric Giguère, 120 kilomètres à pied en montagne, soit l’équivalent de presque 3 marathons de 42 kilomètres à l’intérieur d’une période d’environ 24 heures. Nous gravirons et descendrons au passage l’équivalent de 8 fois le mont tremblant (5 000 mètres de dénivelé positif). Nous parcourrons ensemble la totalité de cette distance, sans interruption, de jour comme de nuit.

Parfois, il m’arrive d’y penser et d’avoir de la difficulté à croire que je vais réellement faire ça 🙂

Le départ et l’arrivée de cette course auront lieu à St-Donat les 24 et 25 juin prochains dans le cadre du Festival de course en sentier Ultimate XC KMag.

J’ai superposé l’image Google Map et l’image du parcours de La petite trotte à Joan pour illustrer un peu ce qui nous attend, nous les 16 coureurs participant à La Petite trotte à Joan en juin prochain.

Sur mon image de la carte, on peut voir en rouge le tracé au travers des bois que nous aurons à parcourir. Mélange de sentiers de randonnée de type « single track », de marécages, de chemins forestiers et de pistes de ski alpin constituerons notre « route » en montagne. On peut aussi voir, en bleu, le chemin Nordet (route automobile) que nous croiserons fort probablement en pleine nuit entre 2 h et 4 h, à la mi-parcours au 60e kilomètre.

Ultimate XC 120 KMCliquer sur l’image pour l’agrandir.

On oublie ça faire du pouce sur le chemin Nordet en pleine nuit, pas le choix, une fois rendu, il va falloir revenir à pied à St-Donat.

Il y aura 3 endroits sur le parcours où nous pourrons laisser ce que l’on nomme dans le jargon un « drop bag », un sac dans lequel on laisse quelques effets personnels, afin que nous puissions changer de vêtements et de souliers au besoin et nous ravitailler en eau et en nourriture.

D’après ce que j’en sais, en dehors du kilomètre  60 ou il y a à date une personne  qui nous attendra, il n’y aura pas d’autre bénévole ailleurs sur le parcours, en pleine nuit au milieu des maringouins et mouches noires pour attendre 16 coureurs avec des victuailles.

Cela dit, nous pourrons compter sur les postes de ravitaillements officiels, pendant la journée du 25 juin, soit probablement à partir de notre 80e kilomètre. Nous serons donc que 16 coureurs en quasi-autonomie, pour la première moitié du parcours, soit de 14 h le vendredi 24 juin, à environ, 2 h le samedi 25 juin.

Vers 6 h 45 le dimanche matin, s’élanceront sur le parcours les coureurs du 60 kilomètres, il y aura donc alors des ravitaillements officiels auxquels nous aurons accès à partir de 8 h environ. Certains coureurs nous croiseront d’autres non, dépendant de leur vitesse parce que nous serons plus lents qu’eux vu notre distance à parcourir, mais nous aurons tout de même une certaine avance, ayant probablement quitté le kilomètre 60 entre 2 h et 4 h (bon si tout se passe comme prévu et des imprévus il y en aura c’est certain).

Nous croiserons aussi des coureurs d’autres distances parce que ceux-ci se joindront au parcours avec des départs différents, soit à 60, 38, 21 et 11 kilomètres de St-Donat à des heures variables. Tout le monde finira par courir sur le même sentier et à la fin, nous verrons de plus en plus de coureurs, toutes distances confondues.

Nous pourrons donc nous joindre à la fête, si nous en avons encore l’énergie, à notre arrivée, prévue (si tout se passe bien) entre 14 h et 16 h le samedi 25 juin.

Ce sera la première fois que je prends le départ d’une course dont l’arrivée est le lendemain du départ !

Voici une petite liste des questions les plus fréquentes que l’on me pose par rapport à ce défi.

Question : Combien de temps cela va prendre ?

Réponse : Nous espérons autour de 24 h.

Question : Aller-vous courir tout le long ?

Réponse : Non, mon partenaire a eu une belle réponse l’autre jour en disant que nous allons nous déplacer tout le long. Il y a des montagnes à gravir, nous ne courrons pas les montées. Nous allons tenter de courir le plus possible les plats, mais vu la distance, plusieurs sections seront parcourues à la marche et j’espère ne pas avoir à ramper. 🙂

Question : Qu’aller vous manger ?

Réponse : Je ne suis pas encore certaine. C’est personnel à chacun. Puisque nous allons nous déplacer et non pas courir à fond de train, il nous sera possible de manger autre chose que des gels/sucres. Pour ma part, peut-être du gâteau aux bananes, des figues séchées, des Bretzels. J’aurais beaucoup apprécié du bouillon de poulet, mais je doute que je veuille transporter du liquide autre que de l’eau. Il est intéressant de savoir que nous allons dépenser autour de 12 000 calories en 24 h.

Question : Allez-vous dormir ?

Réponse : Probablement pas, à moins que cela ne devienne impératif pour notre sécurité. Courir en dormant peut comporter un certain danger, donc si vraiment nécessaire, une petite sieste de courte durée ne serait pas interdite.

Question : Comment aller vous courir dans le noir ?

Réponse : Nous aurons des lampes frontales pour nous éclairer pendant la nuit.

Question : Vous courrez en équipe, est-ce que vous parcourrez chacun la moitié du parcours ?

Réponse : Non, nous courrons la totalité de la distance ensemble.

Il faut passer la ligne d’arrivée en équipe avec notre partenaire. Je m’attends à ce qu’une partie du trajet, probablement la portion de nuit, soit parcouru en groupe, et puis plus tard, pendant la journée du 25 juin, le groupe sera probablement plus étiré et nous nous retrouverons probablement que 2 par 2.

La question que personne ne m’a encore posée! As-tu peur?

Réponse : Oh que oui.

Je termine avec une image du chemin Nordet que nous croiserons à la mi-parcours. Un peu plus et nous nous rendions jusqu’au mont Tremblant ! Dieu merci, c’est ici que nous rebrousserons chemin.
Chemin Nordet
Photo prise il y a quelques semaines, il faut bien pouvoir visualiser l’endroit. 🙂 Oh et puis de toute façon, nous n’y verrons rien, puisque nous croiserons ce chemin en pleine nuit.
PTJ
Mon partenaire, Frédéric Giguère sur le 60 kilomètres en 2015 et moi sur le 21 kilomètres en 2014. Oui, je sais, 120 c’est 99 kilomètres de plus que 21 :)
Espérons que nous pourrons garder notre sourire sur le 120 KM ! Je vous en donne des nouvelles !
Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Richard souaid dit :

    T es folle, j pense etre fou l annee prochaine 😱

    1. Mets-en chu folle. Il faut que l’on se méfie Richard parce que ça empire chaque année LOL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s