Des nouvelles, sans tambours ni trompettes

Et bien, ça fait longtemps, presque 4 mois sans vous écrire.

Mais j’ai pensé à vous, lecteurs de ce blogue. Ça l’air de rien, on ne s’est jamais rencontré en personne pour la plupart, mais je pense à vous. J’ai eu la chance de rencontrer certains d’entres vous, quelques-uns sur des parcours de course officiels, d’autres sur mon trajet d’entraînement quotidien et un lecteur en particulier lors d’une de mes plus folles aventures de course en sentier (lire ils sont fous ces Romains) 🙂

J’ai été très occupé la dernière année à rénover notre maison. Nous n’avons pas tout fait nous-mêmes, mais la gestion des projets, la planification et le magasinage ont occupé mes temps libres. Et voilà que la poussière retombe, au sens pratique et figuré. Nous avons pris des vacances dans le Rhode Island et au Massachusetts à Cape Cod. J’ai adoré ! En particulier le « Beach Living » de Cape Cod. Vous savez, dans le genre, une journée à vélo, un peu de temps sur la plage, puis en fin de journée, un cocktail au « Beach Bar » en attendant une place assise pour déguster en plein air des » Clams » de toutes sortes (Littleneck clams, Razor clams, assortis d’un bouillon à la bière ou au vin).

Je devais rentrer au travail le lundi 21 août. Nous ne voulions plus quitter, nous sommes rentrés le dimanche 20 août vers 4 h du matin.

Lambert, mon conjoint est enseignant et mercredi le 23 août était le jour de la rentrée scolaire. J’en ai profité pour reprendre mon entraînement de course à pied de façon plus assidue. Après avoir passé tout le mois d’août à rouler à vélo, les sorties courses cette semaine furent agréables, mais exigeantes.

Et puis, je ne vous ai pas beaucoup écrit ces derniers temps. Occupée oui, et parfois même en manque d’inspiration. Et ce soir, l’envie de communiquer avec vous est venue, spontanément.

Dans ma vie de tous les jours, il y a mon conjoint, avec qui j’ai la chance de partager de très bons moments. Puis il y a mon travail, qui change, souvent… Acquisition, expansion, nouveaux collègues, nouveaux outils de travail, etc. Et il y a aussi mon vieux chien, Jacob, que j’adore. Je trouve tout de même difficile de vivre cette étape qu’est la vieillesse de mon chien de 15 ans. Il est tellement courageux, comme pour l’humain, son instinct de vie est fort. Il a de la difficulté à se déplacer, mais la volonté de bouger est tellement présente, nous n’allons certainement pas sauter une promenade :). Il est admirable, il a perdu sa complice de toujours, notre Beauté que nous avons dû faire euthanasier il y a de cela un an. Il s’en est ennuyé pendant un bon moment, mais s’est adapté à sa nouvelle vie sans elle, seul avec nous. Il est très présent dans ma vie de tous les jours. Lorsque je sors courir, souvent sur l’heure du midi, il m’attend tout près de la porte patio. Et pendant mes heures de travail, immanquablement, il se couche derrière mon bureau.

Au retour de Cape Cod, j’ai eu de la difficulté à me motiver pour le retour au travail. Puis je me suis mise à rêver. J’ai googlé «How much does it cost to live in Thailand» et je suis tombé sur le blogue de « alittleadrift » (quel joli nom). J’ai lu cet article « http://alittleadrift.com/living-costs-chiang-mai-thailand/ » en ensuite, pourquoi pas le Mexique, j’ai lu celui-ci : « http://alittleadrift.com/cost-of-living-mexico/ ».

Avec moins de 1000 $ par mois, on peut y vivre. Whoa, pourquoi pas ?

Mais, pour le moment, Lambert, mon conjoint, il a une « job steady, » enseignant. Il travaille très fort et de plus, il est un très bon enseignant. Croyez-moi si je vous dis qu’il fait une différence dans la vie des jeunes auxquels il enseigne. Mais ce n’est pas un travail qu’il peut accomplir à distance. Contrairement à moi qui pourrais exécuter mon travail de n’importe où pourvu qu’il y ait l’internet.

Et il y a Jacob, mon vieux chien, je ne pourrais pas le laisser, il a besoin de moi.

Et ensuite ? Comme le disais Jacques Dutronc en 1966, Et moi et moi et moi. (https://en.wikipedia.org/wiki/Et_moi,_et_moi,_et_moi) 🙂

Je rêve de partir un jour, en nomade. Puis de vous écrire des carnets de voyage. Courir et rouler ou bon me semble, vous raconter mes journées…

Sait-on jamais, ce n’est peut-être pas aussi inaccessible qu’il semblerait. Le coucher sur papier le rend-il un peu plus réel ?

En tout cas, ça me fait plaisir de partager ces réflexions avec vous.

Et vous, quels sont vos rêves, dites-moi en commentaire plus bas.

Avez-vous l’esprit nomade ?

J’ai l’impression que beaucoup de coureurs l’ont, cette envie d’aventure, et peut-être même encore plus les ultra-marathoniens…

Pendant plusieurs années, ces courses de longue distance ont comblé chez moi cette envie d’aventure. Je ne vous dis pas que je vais tout quitter, et je n’arrêterai certainement pas de courir, mais c’est à suivre, car d’autres intérêts de font sentir.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Doudja Mekamcha dit :

    Bonjour Julie
    Je suis très contente de te lire 😊
    J’ai un esprit nomade aussi ! Je rêve de m’évader dans les sentiers , je rêve de parcourir les montagnes et les déserts 🌵 mais, ma réalité me rattrape étant mère monoparentale de trois enfants!
    Alors, pour l’instant, je me contente de mes marathons! Et pour ajouter plus de piquant, je me suis lancée dans le triathlon!
    Tu m’inspires beaucoup! Merci 😊

    1. Bonjour Doudja, merci de ton commentaire. Parcourir des sentiers, des montagnes et des déserts, cela m’inspire aussi. Heureusement, même dans notre vie de tous les jours nous avons la chance de vivre des aventures. Les courses d’ultra-marathons en montagne sont une tellement belle manière de parcourir les sentiers et les montagnes. Pour ce qui est de parcourir des déserts, cela me fait penser que même si le voyage ne peut occuper toute la place dans ma vie en ce moment, cela n’empêche pas de prévoir quelques aventures ici et là, dont peut-être parcourir un désert ! Bravo pour tes réalisations, mais aussi et surtout pour être une maman monoparentale de trois enfants. Une belle idée que le triathlon, bonne continuité dans tes projets et merci de me lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s